L'invention du cinématographe

Contenu du L'invention du cinématographe

Les frères Lumière

Le brevet d’invention du cinématographe a été déposé par les frères Lumière le 13 février 1895. Dès 1894 ils tournent quelques court-métrages et, en 1895, les projettent en privé. Le 28 décembre de la même année, les deux frères organisent à Paris, au salon indien du Grand Café, la première projection publique payante. Au programme on trouvait l’Arroseur arrosé, le Repas de bébé et la Sortie de l’usine Lumière à Lyon

La première occurrence de l’invention d’images animées dans le Mémorial des Vosges date du 19 juin 1895 lorsque les frères Lumières ont présenté le cinématoscope à l'occasion du congrès photographique de Lyon.

Le premier cinématographe à Épinal

Dès le 20 juin 1896 le Mémorial des Vosges annonce l’arrivée de l’invention extraordinaire à Épinal après le succès phénoménal qu’elle a remporté à Nancy. Le 24 juin, tout se précise avec une publicité : la 1ère séance aura lieu 17 rue Aubert, salle de l’Eden à 5h. Il s’agit, d’après l’adjudication volontaire du 11 juin 1893 publiée dans l’Est Républicain, d’une grande maison servant à l’exploitation d’un café-concert connue sous le nom d’Eden-Café. Il y a donc à l’intérieur des rangées de fauteuils, chaises, tables, lustres et becs de gaz, cheminées, porte-manteaux, rideaux, comptoir, instruments de musique mais aussi des décors et accessoires pour le théâtre.

On trouve ainsi seulement deux publicités dans le journal durant le mois de juin 1896, l’évènement est annoncé majoritairement par voie d'affichage dans toute la ville. Cela suffit car les spinaliens et spinaliennes se bousculent pour voir cette prouesse technologique si bien que la première semaine certains n’ont pas pu entrer (Mémorial des Vosges, 27 juin 1896). C’était la première fois que l’on découvrait non pas un mouvement décomposé mais le mouvement telle qu’on le voit, projeté sur une toile blanche par « une lanterne magique  » selon les termes de l’époque.

Contenu du L'invention du cinématographe