Le végétarisme, un mode de vie alimentaire partout dans le monde !

Contenu du Le végétarisme, un mode de vie alimentaire partout dans le monde !

En Europe

La Société végétarienne française a été créée en 1889. À ses débuts, elle comptait 30 membres, 20 ans après, ils sont près de 700 à l’avoir rejoint. En France mais aussi en Europe, des restaurants se spécialisent dans le végétarisme. De nombreuses conférences sont données un peu partout pour promouvoir ce mode de vie alimentaire et des formes de protestation voient le jour pour mettre fin à certaines coutumes locales, telle que celle qui consiste à faire rôtir des boeufs lors des fêtes du couronnement à Londres.
À Berlin, on n’hésite pas à exposer une soixantaine d’enfants qui n’ont connu que le végétarisme pour exhorter les bienfaits d’une alimentation végétalisée.
C’est donc toute une communauté qui s’organise, allant parfois jusqu’à se regrouper en colonie avec plus ou moins de succès. Prônant parfois des idées philosophiques ou religieuses qui peuvent paraître excessives voire sectaire, comme celle consistant à ne consommer que les « plantes qui poussent en haut » !

 

Le cas du divorce de l’Archiduc d’Autriche


En 1907, le divorce de l’ex-Archiduc d’Autriche fait grand bruit dans la presse. Et pour cause, il avait renoncé quelques années auparavant à tous ses titres et fonctions pour se marier avec une roturière de « plébienne extraction » et aller vivre en Suisse. Mais peu de temps après leur mariage, sa jeune épouse se dévoua entièrement à un végétarisme effréné doublé d’un entrain pour la colonie d’Ascona, qui prône un retour à la « vie naturelle ».
Pour plaire à sa femme, Léopold Woelfling essaya un temps ce mode de vie avant d'y renoncer et de demander le divorce. Gare aux époux de végétien(ne)s !

 

Contenu du Le végétarisme, un mode de vie alimentaire partout dans le monde !
Contenu du Le végétarisme, un mode de vie alimentaire partout dans le monde !

Dans le reste du monde


Aux États-Unis, la mode est aussi au végétarisme et la soupe d’herbe est en 1904 très fashion à New York !
Certains comme le cubain Eusebio Santos, prêchent même une alimentation uniquement faite d’herbe comme les ruminants.
Mais c’est surtout en Asie, que le végétarisme est le plus présent. La religion bouddhiste est sans doute la principale raison. On juge à l'époque les Hindous, les Chinois et les Japonais "plus robustes, plus durs au travail" et moins malades. Même si pour ces derniers, la tendance semble s'inverser depuis l'introduction d'une alimentation plus carnée, d'abord dans l'armée, puis dans la population "qui, au riz de ses ancêtres, joint la côtelette ou le bifteck de la civilisation européenne."