La France perd l'Alsace-Lorraine

Contenu du La France perd l'Alsace-Lorraine

Le 10 mai 1871, lors du Traité de Paix signé à Francfort qui marque la fin de la guerre, la France perd le territoire de l’Alsace et une partie de la Lorraine, territoire majoritairement de dialecte germanique.

Ce territoire devient terre de l’Empire Germanique sous l'autorité de l'Empereur Guillaume Ier. La partie de la Lorraine recouvre le département de la Moselle à l’exception des arrondissements de Briey, de Sarrebourg et de Château-Salins ainsi que des cantons de Saales et de Schirmeck. 

L’expression « Alsace-Moselle » est une expression qui recouvre mieux ce territoire annexé, mais l’histoire a retenu la dénomination Alsace-Lorraine : cette formulation apparaît dans la presse en janvier 1871. Après moins de 7 mois de guerre, l'Alsace-Moselle, va connaître une occupation de plus de 47 ans qui s'achèvera à la fin de la Première Guerre Mondiale.