Figures alsaciennes à Nancy

Contenu du Figures alsaciennes à Nancy Contenu du Figures alsaciennes à Nancy

Les Berger-Levrault s'installent à Nancy

L'imprimerie Berger-Levrault est une véritable institution à Strasbourg. Sa fondation remonte à 1676. Mais l'Annexion va changer la donne.

C'est dans le journal La Gazette de la Lorraine du 9 août 1873, que l'information du départ d'Oscar Berger-Levrault de Strasbourg est annoncée. Alors que sa mère et sa soeur restent à Strasbourg, Oscar opte pour la France et vient s'installer à Nancy.

Il ouvre une imprimerie en 1872, situé rue des Glacis : 400 ouvriers seront à la tâche en 1877. Oscar, nancéien, reste attaché à la terre alsacienne : il édite des ouvrages et ne manque pas de raconter ses souvenirs strasbourgeois jusqu'à en faire le sujet de son discours à l'Académie de Stanislas.

La maison d'édition Berger-Levrault contribue fortement à développer une identité culturelle régionale tant alsacienne que lorraine.

Oscar_Berger-Levrault_(Calvet_M
Oscar Berger-Levrault (1826-1903)

 

Christian Pfister, un érudit "lorrain"

Christian Pfister est né en 1857 à Beblenheim, dans le Haut-Rhin. Dès 1870 il quitte l'Alsace, d'abord pour le Doubs puis pour Paris.

À sa majorité, il opte pour la France, sa famille reste en Alsace. Enseignant à la faculté de Besançon de 1884 à 1887, il rejoint ensuite Nancy pour enseigner l'histoire et la géographie à l'Université. Il occupe ce poste jusqu'en 1902, année où il rejoint Paris pour occuper un poste à la Sorbonne.

Il est, tout au long de son passage à Nancy, un érudit et un enseignant reconnu et talentueux. Il s'investit à l'Académie de Stanislas où il occupe le poste de secrétaire annuel en 1888 et de président en 1894. Les ouvrages dont il est l'auteur (citons Histoire de Nancy, édité par son « compatriote » Berger-Levrault) montrent tout son intérêt à son territoire d'adoption. À la fin du conflit mondial, il retourne en Alsace à l'Université de Strasbourg, où il occupe la charge de Recteur. Il s'éteint en 1933 dans son village natal.