Histoires

La Gazette de Lorraine

La Gazette de Lorraine, un journal qui peine à se situer entre les deux communautés lorraines: française et allemande.

La Gazette de Lorraine
1872-1908

La Gazette de Lorraine journal de Metz

Metz, le 28 octobre 1870, Bazaine capitule face à la coalition des États Allemands. C’est le tournant de la guerre franco-prussienne, la France a perdu la guerre, mais surtout l’Alsace-Moselle suite au traité de Francfort du 10 mai 1871.
Metz devient donc allemande, partie intégrante du nouveau Reich fondé en janvier 1871 et dirigé par le prussien Guillaume 1er de Hohenzollern.
C’est dans ce contexte que l’éditeur-imprimeur Carl Grüninger, originaire de Stuttgart s’installe à Metz. Les nouveaux occupants ont besoin d’un organe de communication et de propagande. Sont alors fondés avec des aides publiques deux nouveaux périodiques, l’un en langue allemande : la Lothringer Zeitung et son pendant en langue française : la Gazette de Lorraine.
 

La Gazette de Lorraine est avant tout un périodique étatique reprenant dans ses colonnes les nouvelles allemandes, la vie de la cour et des princes allemands. Mais, paradoxalement, au niveau politique elle s’allie avec les républicains contre la monarchie, perdant ainsi le soutien des catholiques.
En 1878 les deux journaux se séparent, la Gazette n’est plus la simple traduction de la Lothringer Zeitung mais comme beaucoup d’autres journaux de l’époque la majorité des articles ne sont pas des originaux. La presse allemande d’outre-Rhin est plus que largement reprise.
Malgré les fréquentes injections d’argent public – jamais assez conséquentes aux yeux des éditeurs – la Gazette perd énormément d’argent, n’ayant pas réussi à trouver son public. Au plus fort de son activité, le tirage ne dépassera pas les 5000 exemplaires. Ses prises de positions de plus en plus pro-Bismark effrite encore plus un lectorat qui reste français de cœur.
En octobre 1908 c’est la fin, la rentabilité n’a jamais été atteinte, l’argent du gouvernement est insuffisant. Le dernier rédacteur en chef Théodore Guensel arrête définitivement la publication.
Le 1er décembre 1908 le journal est repris par le Courrier de Metz.

 

Voir tous les exemplaires de la Gazette de Lorraine
 


Source

 Roth François, Le Temps des journaux, PUN, Editions Serpenoise, 1983